• Team Hatwork

4 techniques pour mesurer la motivation de vos salariés



Je prends un risque en commençant cet article par une contradiction : il n’existe pas de formule mathématique qui vous permettra de mesurer précisément le niveau de motivation de vos collaborateurs. Mais non, ne partez pas ! Je n’ai pas dit que vous ne pourriez pas le faire. Bien au contraire !

A la fin de cet article, vous saurez évaluer la tendance de motivation générale des salariés au sein de votre entreprise. Il ne s’agit pas de mesurer l’engagement de chaque salarié. D’ailleurs une telle aventure serait plutôt cavalière. Si ce sujet vous intéresse, je consacrerai un article à ce sujet.


Alors c’est quoi ces 4 techniques ?


J’y viens j’y viens, quel manque de patience ! Allez c’est parti. Vous vous savoir si vos salariés sont motivés ?


1- Demandez-leur !


Ah, euh, ben oui ! ça paraît évident et pourtant on n’y pense pas. Moins de 5% des entreprises africaines le font d’ailleurs. Donc bien que ça en ait l’air, ce n’est pas si évident que ça.

Ensuite, une chose est de savoir qu’il faut leur demander, une autre est de savoir quoi et comment leur demander exactement. Et vous avez de la chance, on a une méthodologie pour ça. Maintenant si vous voulez, vous pouvez aussi faire le tour du bureau pour poser la question.



gif


Une façon intéressante est de faire un sondage avez une question unique : « Recommanderiez-vous à un proche de travailler dans cette entreprise ». Simple. Pas besoin de vous préciser que les réponses au sondage doivent être confidentiel. Vous pouvez tricher mais les impacts seraient désastreux et vous n’y aurez rien à gagner car à ce stade, seule la vision consolidée vous intéresse.


La réponse obtenue vous donne une vision certes globale, mais claire. Si la nature confidentielle est comprise par les salariés et qu’ils y croient, alors vous savez que :

A- La réponse est murie. La nature binaire de la réponse (« oui » ou « non ») oblige les employés à réfléchir sérieusement avant de répondre. Ils vont donner le sentiment qui domine chez eux entre positif et négatif.

B- Vous connaissez l’état d’esprit des collaborateurs. A moins d’être un sérieusement sociopathe, personne ne vous recommandera une entreprise à quelqu’un qu’il aime s’il y est lui-même malheureux. A l’inverse, s’il est prêt à vous recommander, cela signifie qu’il aime travailler chez vous. A quel point il est satisfait ? Ça c’est une autre question qui sera vite répondue.

Envie de lancer ce sondage mais vous ne savez pas comment faire ? Demandez-moi gentiment et l’équipe d’Hatwork le fera gratuitement pour vous. Eh oui, on est comme ça !


2- Demandez-leur !

Ok ça ressemble au point précédent, mais ce n’est pas le point précédent. A l’étape 1, il s’agissait d’un sondage. Ici, on va plutôt réaliser des entretiens pour creuser et avoir des informations précises sur les points de douleurs, mais aussi sur vos forces en tant qu’organisation sociale.

Ces entretiens sont particulièrement urgents si moins de 90% des salariés ont répondu « oui » au sondage. Si votre notre est meilleure, vous devriez quand même réaliser les entretiens. Vous les mènerez juste différemment.

Si vous avez fait les choses comme il faut, vous ne savez pas qui a répondu quoi (et il faut qu’il en soit ainsi croyez-moi). Vous devez analyser le dossier de chaque employé afin d’orienter rapidement l’entretien dans le bon sens. Par exemple si vous savez que votre employé a un nouveau-né, posez des questions sur les horaires de travail. Les jeunes parents dorment peu et commencer trop tôt peut être épuisant. Dans tous les cas, il est impératif de préparer ces entretiens.

Chez Hatwork, nous avons de l’expérience dans la mise en place de ce type d’échanges et nous pouvons vous accompagner dans toutes les phases (conception, préparation, entretiens, analyses).


3- Analyser votre turnover

On change de registre. Jusque-là on faisait parler les humains, maintenant on fait parler les chiffres. Il est toujours utile d’analyser les datas car comme docteur House le dit toujours : « tout le monde ment ».

Analyser la rotation des équipes période par période, service par service. Comparer vos données aux entreprises de votre pays, aux entreprises de votre secteur au niveau international, au niveau local. En effet certain métier comme la restauration sont peu fidélisant. Comparez-vous au meilleur en la matière de votre secteur et essayez de comprendre ce qu’il fait de différent.

Si votre turnover systématiquement au-dessus des moyennes, comment vous dire…vous êtes mal. Contactez-nous vite afin de découvrir les solutions Hatwork pour engager et fidéliser ses salariés.

C’est très important. Le turnover est LE symbole du manque d’engagement que suscite votre entreprise. Analysez intelligemment votre turnover. Analysez-le par métier. Par exemple si vous arrivez à retenir des développeurs maitrisant des technologies très demandées, vous êtes le roi ou la reine du pétrole des RH. Sinon, contactez-nous.


4- Mesurer l’absentéisme

Je sais malheureusement que vous risquez de ne pas avoir cette donnée dans les détails. Encore trop peu d’entreprises africaines ont la culture de la donnée et c’est bien dommage. Vous pouvez néanmoins essayer, par exemple en rassemblant les certificats d’arrêt de travail envoyés par vos salariés. Cela reste approximatif, mais c’est mieux que rien.


L’absentéisme est l’indicateur clé pour mesurer le bien-être au travail. Il peut y avoir plusieurs causes mais dans tous les cas, si les salariés sont souvent absents du travail, c’est qu’ils n’y sont pas bien. Un bon taux d’absentéisme est celui qui tend vers zéro, mais il est communément admis qu’il est maîtrisé tant qu’il ne dépasse pas 5 %. Encore, cela dépend des tendances de votre secteur, à l’instar du turnover. Mais quoi qu’il en soit, cela affecte vos résultats.


La perte de motivation n’est pas une fatalité. Mais comme pour tout mal, il faut d’avoir savoir qu’on en souffre pour se soigner. La motivation et l’engagement de vos collaborateur impacte directement leur performance. Cela dit, attention à ne pas confondre et inverser le raisonnement, un salarié performant ne signifie pas nécessairement qu’il est heureux chez vous. J’ai d’ailleurs consacré un article à ce sujet, vous pouvez le consulter sur ce lien.


Avant de partir, découvrez Hatwork carte restaurant digitalisée en vidéo en cliquant ici

Inscrivez-vous sur notre page linkedin pour plus de contenus lien

Toutes les informations sur : www.hatwork.org


Team Hatwork


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout